FID 1 – Le Récit

Vendredi 18 novembre 2022, fin de matinée – Château d’Assenois, le salon

“Je pensais trouver, au mieux, une collègue, peut-être une amie. Et j’ai rencontré une soeur. Comme ça fait du bien!”. C’est à peu près en ces mots que Thomas d’Ansembourg salue Isabelle Desplats à l’issue de ses deux jours et demi d’enseignement de l’IFS à un groupe de 30 participants et participantes à la première promotion de la Formation pour Incarner et Diffuser la Conscience Non-Violente, ou “FID”, pour les intimes. L’émotion est palpable à voir ces deux coeurs et deux esprits qui se reconnaissent dans leur combat pacifiste trop souvent solitaire. Quelle joie de trouver un.e allié.e, un.e compagne.on de route, de se sentir épaulé.e dans sa mission de diffusion de la paix et de la non-violence par l’éveil des esprits et des coeurs ! 

Quelques heures plus tard s’achève, après une courte méditation guidée par Thomas et un cercle de partage des apprentissages et apports, la première semaine de ce nouveau parcours de dix-huit mois initié par l’association Intériorité & Changements (“I&C”). Mais revenons quelques mois en arrière, pour mieux comprendre où nous en sommes aujourd’hui.

Mars 2021

Un petit groupe de travail (Tim, Maxime, Thierry, Régis), relayant le souhait de plusieurs membres du collectif de se former de façon plus approfondie à diffuser les bases de la CNV, mais sans nécessairement s’engager dans le processus de certification pour devenir formateurices, lance un sondage auprès des alumni de l’association I&C pour clarifier les intentions et attentes d’une future formation. Il ressort de ce sondage un réel intérêt du collectif (70 réponses !) et une envie de diversifier les couleurs de CNV, avec les apports de Thomas comme noyau.

Avril 2021

Sur la proposition du groupe de travail et de Thomas, une semaine “bêta-test” est organisée, avec 18 participants et participantes, pour expérimenter, tester, co-construire un protocole pratique et pédagogique pour appliquer et diffuser l’écoute empathique et l’auto-empathie, dans le but de l’appliquer dès le mois de mai auprès d’étudiants et étudiantes d’une école de commerce, par le biais de l’association Rend-Fort, co-fondée par Régis. Cette semaine sera l’occasion de réaliser qu’avant de pouvoir envisager de transmettre et diffuser la CNV, il est nécessaire de l’avoir bien digérée ! L’expérience est précieuse et permet d’affiner la vision de la future formation.

Mai 2021

Une douzaine de participants et participantes (6 binômes) rejoignent Rend-Fort pour une première expérience de transmission de la Communication en Conscience (CeC) auprès d’étudiants et étudiantes lors d’une semaine de connaissance de soi, en visio. La majorité des étudiant.e.s sont un peu là par défaut, iels devaient choisir entre plusieurs disciplines parmi celles proposées (méditation de pleine conscience, hypnose, techniques d’optimisation du potentiel, énergie vocale…), avec l’obligation de participer à plusieurs ateliers. Pas facile de partager l’enthousiasme de la CNV face à des jeunes démotivé.e.s, déprimé.e.s, désabusé.e.s. Là encore, une bonne opportunité de s’appliquer à soi-même l’auto-empathie face aux aléas de la situation, de peaufiner son discours pédagogique, et de faire de l’empathie-minute auprès de ces jeunes. 

Suite à cette expérience, certains membres de la semaine “bêta-test” vont développer des protocoles/parcours de CeC en 6 sessions, pour les commercialiser sur la plateforme de Rend-Fort.

Septembre 2021

Le groupe de travail reprend du service et cherche des partenaires pour co-construire la future formation. Là aussi, fort engouement de la part de la communauté puisque plus d’une vingtaine de personnes répond à l’appel au début, et se répartit en sous-groupes thématiques : pédagogie CNV, pédagogie hors CNV, finance, définition des rôles, formateurices et lieux… Quelques rencontres en visio animées par l’équipe coeur permettent d’harmoniser l’avancement des sous-groupes, redynamiser lors des baisses de motivation, aiguiller lors des doutes, rappeler la vision lors des débats. Et ça chemine petit à petit, ça se dessine. La visio laisse la place à des temps en présentiel pour booster la co-création et accélérer la concrétisation des idées, à Lehoya chez Anne et Gilles Boudier d’abord début avril 2022, puis à Assenois au Carillon fin avril-début mai. La formation “FID” prend forme.

Juin 2022

Lancement des pré-inscriptions : plus d’une cinquantaine de personnes répondent à l’appel ! Quelle joie de voir que la proposition est accueillie! Il faut dire que le programme est alléchant : une formation sur 18 mois, à raison de 4 semaines et 3 weekends en présentiel, répartis de novembre 2022 à juillet 2024, et entrecoupés de temps en visio pour faire le point, partager son expérience, rencontrer de nouveaux.elles intervenant.e.s… Les outils choisis pour ancrer la Conscience Non-Violente seront la CNV, l’IFS (Internal Family System), l’ennéagramme, le clown, et la sobriété, rien que ça ! Pas étonnant que ça fasse envie 🙂

Septembre 2022

Fin des inscriptions. Un an après le démarrage du groupe de travail (sans compter le boulot fourni par l’équipe cœur en amont et la semaine de test), c’est un groupe de 30 personnes qui se prépare à embarquer pour cette aventure, 16 femmes et 14 hommes. Presque à parité, c’est historique dans un stage de CNV ! Un zoom de présentation permet de répondre aux dernières questions pratiques, logistiques, pédagogiques, et autres rimes magiques. Plus de hic, on peut y aller !

Novembre 2022

Et c’est parti, nous voilà de retour dans le salon du château d’Assenois pour lancer cette formation. Le thème de la semaine, “Moi et moi”, première étape dans la connaissance de soi au service du mieux vivre ensemble. Au programme, trois jours et demi de CNV avec Thomas pour dépasser la pensée binaire (“Il faut”, “je dois”), surmonter la culpabilité et se réapproprier sa juste responsabilité, et reconnecter à la joie en côtoyant ses rêves, tout en apprenant à s’affranchir des fameux pièges culturels, culture du malheur, culture des rapports de force, culture de la méfiance, fermeture, contraction. Fanny assiste fidèlement Thomas et propose des exercices corporels pour ancrer les apprentissages et réactiver le rôle du corps dans la connaissance de soi. Puis deux jours et demi d’IFS avec Isabelle Desplats, également formatrice CNV certifiée, pendant lesquels nous apprenons les bases de ce modèle, et apprenons à les appliquer en pratiquant par petits groupes, pour dialoguer avec les parts de nous qui se manifestent. 

Et maintenant, place à des acteurices de cette semaine pour nous partager leur expérience !

Capucine, en sortie de la première semaine FID

S’abonner
Notification pour

Le nom que vous renseignez apparaitra comme auteur/autrice de votre commentaire.

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

D'autres articles